12 juin 2020

Chubby Bamboo Calabash


Travail sur une Calabash Reverse d'allure compacte.






. .


Mise en forme façon freehand (à main levée) de quelques ébauchons de bruyère grecque venant juste d'être percés au disque lapidaire qui, je l'avoue est un peu sommaire malgré son sytème d'aspiration et de changement rapide de disque (une perceuse, quoi). Un lapidaire plus adapté est en cours d'assemblage à l'atelier. Découpage d'un chaume de bambou bien sec du jardin. Petit dessin de mise en place des différents éléments et repassage au lapidaire, limes, papier à poncer, etc....


Blocage, donc re-dessin pour constater qu'une proéminence fermant la chambre permet d'équilibrer la tête et le tuyau via le bambou. Perçage de la chambre scellée à la tête (résine époxy hautes T° + poudre de bruyère), surfaçage (sacrebleu, attention à la chauffe, JR !!) puis taillage d'une bague en bruuère et de son tuyau acrylique. Mise en couleur, montage à blanc temporaire.


Visuellement agréable quoique le côté rustiqué de la corolle mérite plus de creusement réalisé par la suite. Pour gagner de l'espace dans la chambre de tranquillisation, le collage se fait en "bord à bord", un double chevillage assurant la solidité de l'ensemble.